Et si tout était plus simple

Depuis quelques semaines tout me paraît plus simple. Je remplis mes journées comme j’en ai envie, avec des moments où je suis active, d’autres où je suis plus calme. Je mêle des moments de travail avec des moments de plaisir, de repos. Je promène mon chien. Je range, je lis, je cuisine. Parfois je suis à l’intérieur, parfois je suis dehors.

Je me pose moins de questions. Je suis mes intuitions, je suis mes envies, je m’écoute. Je me connecte à mes émotions et à moi-même. J’ai chaud, j’ai froid. Ce qui me marque, c’est que j’en prends conscience.

Il y a encore quatre semaines je me levais et j’enclenchais le pilote automatique pour aller travailler. Ma phrase fétiche était “allez hop”. Pour moi, ces deux mots signifiaient: “Allez vas-y, tu as plein de choses à faire. Tu dois te lever et partir. Tu es attendue et on compte sur toi.” Ne pas faillir à mes responsabilités était important. Ces deux petits mots, le matin, me permettaient d’entrer dans le moule de celle qu’on attendait au travail, sans me rendre compte qu’une partie de moi restait à la maison.

J’étais fière, il y a quelques jours, lorsque j’ai pris conscience de cette réalité. Très vite, ce sentiment s’est estompé pour laisser place à la peur. Avant, j’étais face à une charge de travail, aujourd’hui, je me trouve face à moi-même, face au vide qui est en moi. Pour être honnête, je ne sais pas ce que je préfère.

Ne sachant pas très bien quoi faire, j’ai un peu repoussé cette idée qu’il était possible de se morceler. Etais-je vraiment intègre au travail quand je disais l’être? Je décide donc de m’activer pour faire des choses, ne pas trop penser.

Mes émotions me jouent des tours. Je me sens triste en milieu de journée. Parfois, je m’énerve. Je ressens aussi beaucoup de bonheur, de la gratitude et de la tendresse. Mon corps me dit des choses. C’est effrayant et beau à la fois. Je prends conscience de qui je suis et j’essaie de m’écouter. Et curieusement, je découvre une énergie nouvelle, une envie d’aller de l’avant.

J’ai toujours appris qu’il fallait avoir confiance en la vie. Et j’ai envie de saisir cette chance. Voir les subtilités qui m’entourent et y prendre goût. Je veux réfléchir à qui je veux être et ce que je veux faire.

J’ai la conviction que l’épanouissement passe par le travail. Un travail fait avec passion. Une passion qui se transmet et qui permet à d’autres de se sentir plus heureux. Je commence à trouver du sens, mes réflexions résonnent en moi et font vibrer quelque chose de nouveau.

Où mes intuitions vont-elles me guider?

Se poser les bonnes questions

Toutes les questions qui vous aident à progresser sont bonnes. Elles ont pour objectif de vous connecter un peu plus à vous-même, à vos émotions. Elles vont vous permettre de déterminer vos besoins personnels et professionnels.

Vous remettez vos intérêts au centre, repensez votre vie telle que vous la voulez et réfléchissez à ce que vous voulez vivre au quotidien. Vivre votre passion, ou vivre plus simplement? Avoir moins de problèmes avec vos collègues ou votre patron? Moins vous prendre la tête pour des futilités? Prendre plus de temps avec vos proches et vos amis?

Qu’est-ce qui est essentiel pour vous? Qu’est-ce qui vous fait vibrer? Allez chercher ce que vous avez en vous. Quelle est votre réelle motivation, celle pourquoi vous vous levez tous les matins.

Faites cet exercice sur le plan personnel, mais aussi professionnel. Car au fond, les deux sont liés. Si nous ne trouvons pas le sens de ce que nous faisons au boulot, c’est qu’une partie de nous est encore vide. Un espace que nous essayerons alors de combler avec des choses superficielles, qui n’en valent finalement pas la peine.

La complexitié des entreprises

Chaque entreprise a ses particularités, ses forces et ses faiblesses. Certaines sont organisées de façon très hiérarchique, d’autres pas du tout. À mes yeux, ce qui caractérise le plus une entreprise est le sens qu’elle porte, ainsi que les hommes et les femmes qui la composent.

Le problème est que l’organisation est souvent chaotique. Les entreprises ayant grandi trop vite ont créé de nouvelles fonctions sans réfléchir à leur organisation. Elles ont embauché des personnes, qui elles-mêmes en ont embauché d’autres, qui ont également embauché les derniers arrivés.

C’est positif de créer de nouveaux jobs, me direz-vous. Effectivement, je pense que c’est essentiel. Mais ces nouvelles personnes que nous avons embauchées le mois dernier savent-elles vraiment pourquoi elles travaillent? De par la distance hiérarchique mise en place, savent-elles seulement pour qui elles travaillent?

Cela vous est-il déjà arrivé de vous trouver en face de quelqu’un qui vous donne le nom de sa fonction et de n’avoir aucune idée de ce qu’il est en train de vous dire? Et quand cette personne vous explique ce qu’elle fait concrètement, vous hochez la tête en guise de oui. Mais avez-vous vraiment compris? Avez-vous saisi le coeur de métier de cette personne, ce qui la passionne?

Les entreprises sont complexes. Mais les personnes y travaillant la rendent encore plus complexe. En se rattachant non pas au sens, au pourquoi ils travaillent, mais à ce qu’ils font, ils ont du mal à lâcher prise. Regarder devant soi, c’est aussi prendre conscience qu’il peut y avoir des changements. C’est craindre que sa propre fonction ne soit impactée.

Mais j’ose espérer que si vous avez été embauché dans votre entreprise, c’est pour ce que vous êtes, ce que vous apportez en tant que personne, et pas uniquement pour ce que vous savez faire. Si ce n’est pas le cas, alors il est encore plus urgent que vous vous posiez les bonnes questions.

Vous n’êtes pas votre emploi, vous avez des talents. Utilisez-les!

Des jobs en trop?

Viennent alors les questions plus difficiles. Celles qu’on n’aime pas se poser, ou plutôt celles dont la réponse ne nous plaît pas.

  • Est-ce que votre job aujourd’hui crée une réelle valeur pour votre entreprise?
  • Est-ce que grâce à vous et à votre impact, l’entreprise sert son objectif final?
  • Mon métier crée-t-il de la valeur? Peut-être était-il nécessaire à un moment donné mais n’a plus de sens aujourd’hui?

J’ai moi-même été en réflexion sur mon rôle et ma plus-value. Mon entreprise va-t-elle procéder à des licenciements? Personne n’est jamais à l’abri et l’avenir est plus qu’incertain.

Cela fait peur. J’ai peur.

Ces questions sont importantes, quelle que soit la fonction que vous occupez dans l’entreprise. Dans ce monde en perpétuel changement, qu’on soit cadre ou employé, l’évolution constante doit faire partie de notre quotidien. Ce qui compte, c’est notre Mindset.

Certaines images me reviennent. Des choses que j’ai vues ou entendues, des paroles que j’ai prononcées, des personnes que j’ai jugées. Un travail que j’estimais mal fait. Avec du recul, je me dis que j’aurai dû leur faire un cadeau. Leur parler de mes peurs et de mon agacement, mais surtout leur parler du sens de l’entreprise. Car au fond, peut-être que personne n’avait pris le temps de leur expliquer.

Les entreprises sont complexes. Le monde est complexe. Nous sommes complexes.

Des changements à venir

Dans cette période de turbulences, des changements vont certainement avoir lieu. Pour certaines entreprises, il s’agira de changements structurels, pour d’autres une simple réorganisation. Dans chaque entreprise, les impacts seront différents.

Un patron d’entreprise serait insensé de ne pas repenser ses stratégies et ses objectifs après la crise. Il devra développer sa capacité à se réinventer et à faire les choses autrement. Si seulement on avait cette fameuse boule de cristal pour nous aider à anticiper l’avenir, à nous projeter. Croyez-moi, votre patron aussi aimerait l’avoir. Au fond de moi, je pense qu’il ne s’agit pas d’une période facile pour nos leaders d’entreprise. Certains sont probablement terrifiés à l’idée de porter cette responsabilité du changement.

Quand le chaos partira, que chacun voudra reprendre sa vie professionnelle là où il l’a laissée, il sera trop tard pour se mettre en réflexion.

Le risque est bien évidemment que certains aient compris les enjeux du futur et d’autres pas. C’est la raison pour laquelle j’attire votre attention sur ce point. Il est essentiel d’en prendre conscience. Si l’entreprise ne veut pas mourir, elle doit rester en mouvement. Comme l’entreprise c’est nous, mettons-nous en mouvement.

Tel sera le challenge de demain. L’entreprise sera-t-elle capable de se réinventer avec vous? Ou devrais-je dire, aurez-vous envie de vous réinventer avec elle?

Prenez de l’avance

Ces derniers temps, on entend souvent la phrase “prenez soin de vous et de vos proches”. Pour moi, prendre soin de soi n’est pas uniquement sur le plan de la santé. Prendre soin de soi c’est concentrer toute son attention sur nous-même, sur le qui nous sommes et vers où nous allons.

Prenez donc de l’avance, aussi au niveau professionnel. Quel tournant voulez-vous donner à votre avenir? N’attendez pas dans la peur. Ressourcez-vous, prenez le temps dont vous avez besoin, mais ne restez pas sur place. Avancez, imaginez, rêvez, bougez, créez.

En vous mettant dès aujourd’hui dans un processus de réflexion, vous êtes déjà dans la recherche de solutions qui sont bonnes pour vous.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate :
I am the captain of my soul.

William Ernest Henley

Votre vie est importante, vous êtes important. Prenez soin de vous et pensez à l’avenir.

Vers des modèles plus simples

J’ai la conviction qu’aujourd’hui plus que jamais nous nous dirigeons vers des entreprises plus agiles. Les couches hiérarchiques vont disparaitre petit à petit. Nous allons retrouver des relations plus simples, plus vraies. La confiance sera la base, le fondement du réseau en devenir.

C’est vers ce modèle que j’ai envie de travailler avec vous. Une organisation facile. Eclaircir le pourquoi. Clarifier le sens de l’entreprise pour que vous puissiez vous y identifier.

Cette étape sera possible et encore plus riche si vous avez vous-même pris de temps de la réflexion. Alors agissez!

Est-ce que ça vous parle? Vous avez envie d’y réfléchir? Où vous êtes plutôt du style à attendre que la crise passe et espérer que tout redevienne comme avant?

Partagez si vous aimez
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon guide "les bienfaits de la libération d'entreprise pour moi collaborateur".