Suis-je heureuse dans mon entreprise?

J’entends souvent des collègues, des amis ou des connaissances se plaindre de leur travail. Etant moi-même sensible au bien-être des autres, c’est un sujet qui me touche.

C’est effectivement une question essentielle car pour moi, il s’agit d’un tout. Je ne pense pas qu’il soit possible d’être heureux dans son entreprise sans l’être au niveau privé, et vice versa. Pour se sentir bien au travail, il faut se sentir bien dans son corps et dans sa vie. C’est un vrai chemin, un vrai développement personnel.

Vous allez me dire “oui mais si mon boss ci, ou mon boss ça. Il dit que, ou encore il ne veut pas que”. Je vous l’accorde, avoir un patron avec des principes trop strict et une façon de manager trop hiérarchique va probablement être un obstacle à votre bien-être professionnel. Par contre, j’ai la conviction qu’en grandissant et en travaillant sur vous même, vous allez tendre vers le bonheur au lieu de le repousser en mettant la faute sur votre patron. J’aime particulièrement cette phrase de Ghandi qui nous dit “sois le changement que tu veux voir dans le monde“.

PRENDRE CONSCIENCE 

Celà fait à présent 4 ans que j’ai commencé à travailler. Au début, je ne me suis pas posée de questions. J’ai sauté à pieds joints et je me donnais à 100% pour mon entreprise. Je me levais tôt et faisait de longues journées. J’étais manager de 5 personnes. Il fallait que je sois présente et que je donne le meilleur de moi-même. Un matin, après 1,5 ans de travail, je me suis levée et j’ai fait un malaise dans la douche. Selon le médecin, il s’agissait d’une crise de tétanie. Trop de stress, trop de fatigue, trop de tout. Bref … du surmenage. J’ai été hors service pendant 1 semaine. Comme je ne voulais pas admettre ma faiblesse, j’ai repris le boulot le lundi suivant, au même rythme. Mon prochain malaise fut 6 mois plus tard.

Suite à ces événements, j’ai commencé à me poser des questions essentielles à mon bien-être. J’ai réfléchi à l’équilibre de vie que je voulais avoir, à l’énergie que je mettais dans mon travail et surtout à mes relations avec les autres autour de moi. J’ai eu la chance de participer à un séminaire de développement personnel via mon entreprise. C’est là que le déclic s’est fait. J’ai pris conscience que si je voulais être durable, dans ce que j’entreprenais dans ma vie, mais également pour mon entreprise, il fallait que je change ma perception du travail. Je devais mieux me respecter, ne pas faire que donner mon énergie mais aussi en prendre là où il y en avait.

Quel bonheur! Prendre conscience qu’il y a une autre route, une autre façon de faire. Qu’aller travailler ne veut pas dire se lever le matin avec des pieds de plombs. Que la journée s’annonce pleine de nouveaux challenges humains. Et le fait de me rendre compte de tout ça avant d’avoir 30 ans m’apporte espoir. J’ai longtemps cru que j’allais devoir attendre d’ en avoir 50, une carrière derrière moi, pour me dire que j’allais enfin pouvoir être heureuse et profiter de ma vie. Non! Ma vie c’est maintenant que je la vis et c’est maintenant que je veux me sentir bien. Sinon à quoi bon m’investir dans une entreprise si ce n’est pour être heureuse.

Alors oui, si vous me demandez si je suis heureuse dans mon entreprise, je vous répond avec un grand sourire que j’y travaille chaque jour un peu plus. Je prend de l’énergie dans mon travail et j’essaie de cultiver le bonheur. J’espère que c’est contagieux.

Et vous, prenez-vous du plaisir à vous rendre au travail? Êtes-vous heureux dans votre environnement professionnel? N’hésitez pas à me laisser votre ressenti dans un commentaire.

Bon weekend,

Valérie

 

 

Partagez si vous aimez
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon guide "les bienfaits de la libération d'entreprise pour moi collaborateur".